Voyage intérieur
La sophrologie au féminin
 

Voyage intérieur, la sophrologie au féminin

Voyage intérieur
La sophrologie au féminin

La charge mentale, on en parle ?

07 Sep 2022 Femmes

Ah non je ne vois pas de quoi il s'agit ?

"La charge mentale". Non mais qu'est-ce que c'est encore ? Trois mots qui claquent comme une rentrée de septembre. Trois mots qui sortent de nulle part. Trois mots étalés dans les magazines, sur les réseaux sociaux. Un peu pour nous narguer. Trois mots en passant et on n'en parle plus. Allez hop, circulez y'a rien à voir.

Alors si ils disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus pourquoi on en parle ? Ben oui pourquoi on en parle ? Et d'abord qui en parle ? A qui s'adressent ces trois mots ? Qui est concerné ? Moi ? Toi ? Lui ? Elle ? Eux ? Bon j'arrête là mon inventaire à la Prévert.

"Charge mentale". Tiens si on réduisait à deux mots est-ce que ce serait plus simple ? Ca fait un peu général. Comme une publicité qui passe devant nos yeux sans que l'on attarde. Avec tout ça on n'est pas plus avancé. Non on ne sait toujours pas ce qui se cache derrière ces deux ou trois mots.

Une nouvelle lubie ?

Serait-ce une nouvelle mode ? Et demain plus rien. Et si au contraire on osait enfin en parler au grand jour. Fini de mettre sous le tapis. Ben non ça n'existe pas puisqu'on ne le voit pas. Ah si c'était aussi simple. Ni vu, ni connu.

"Charge mentale". Le premier c'est "charge". Un terme pas très positif dans le langage courant. A première vue, il s'agirait d'un poids, quelque chose que l'on serait amené à porter. Quelque chose de lourd à l'évidence. "Mentale". Cette charge serait attachée à notre mental. Ce second mot serait l'explication. Notre mental serait chargé d'un poids. EUREKA ! Nous y voilà ! Cette charge mentale est-elle nouvelle ou acceptons nous aujourd'hui d'en faire état. La société d'hier l'avait-elle remisée aux oubliettes. On n'en parle pas un point c'est tout.

OK, je l'avoue je suis concernée

Elles en parlent. Elles l'évoquent et plus simplement en cachette. Elles, les femmes, elles osent. Qu'y a-t-il derrière ces mots ? Des listes, des listes et encore des listes. Et la rentrée fait la part belle à toutes ces listes pour ne rien oublier. Pour ne pas passer à côté. Rayer, barrer au fil de la journée tout ce qu'il y a sur cette satanée liste. Une liste qui au lieu de diminuer parfois se rallonge. Espérer arriver au bout de cette fichue liste à la fin de la journée.

Toutes concernées ? Certaines assurément. Une charge mentale qui fait basculer vers l'épuisement physique et mental. Comment faire pour arriver au bout sans perdre toute mon énergie en route. Je veux rayer tous les mots de cette liste. Je veux arriver au bout. Demain une nouvelle liste verra le jour. Et puis après-demain encore. Et puits sans fond.

Et maintenant ?

Si cette charge mentale ne vous est pas étrangère alors peut-être est-ce le bon moment pour essayer de l'alléger. Pour faire en sorte qu'elle ne se multiplie pas à l'infini. Pour mieux la gérer. L'apprivoiser. Dire stop ou au moins la ralentir. Je gère ma charge mentale. Je choisis ce que j'écris sur ma liste et je ne dépends plus de ma liste.

Et si vous choisissiez un accompagnement sophrologique pour vous aidez à maîtriser cette liste. Mieux appréhender cette charge mentale. Vous en avez les capacités. Accordez-vous cette possibilité de les retrouver totalement. De retrouver une pleine et entière confiance en vous.

Découvrez au travers de séances de sophrologie comment aborder plus sereinement votre liste au quotidien.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.