Voyage intérieur
La sophrologie au féminin
 

Voyage intérieur, la sophrologie au féminin

Voyage intérieur
La sophrologie au féminin

Une femme oui ! Mais qui suis-je réellement ?

06 Juil 2022 Femmes

Une femme multiple

Qui suis-je ? Une femme et bien plus encore ! Y aurait-il autant de définitions de ce qu'est être une femme aujourd'hui que de femmes ? Sans doute. Sûrement.

 

Alors est-ce possible de parler d'elles ? C'est tout l'intérêt de cet article sur lequel vous pouvez réagir. Mettre vos commentaires. Oui essayons au détour de ces quelques lignes d'interagir. D'écrire quelques choses de différent, de communiquer vous et moi. Mettez noir sur blanc vos ressentis. Vos humeurs. Verbaliser fait avancer. Verbaliser permet de clarifier ses pensés.

 

Comment vous allez ? Au premier abord cette question entendue si souvent peut paraître d'une banalité déconcertante ! « Bien » vous me répondrez ! Mais oui je vais bien ! En êtes-vous certaine ? N'avez-vous rien mis sous le tapis. Mis de côté parce que pas envie de l'aborder ou de s'y confronter. Le « bien » permet de donner l'illusion, il permet de se fondre dans la masse et de continuer sans se poser les bonnes questions. Le « bien » permet de donner l'image que l'on attend de nous. Le « bien » est l'image véhiculée par tout ce qui nous entoure, par ses réseaux sociaux si présents dans nos vies aujourd'hui. Oui tout irait « bien », tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Notre image irait rejoindre celles que nous regardons, celles que nous voyons apparaître dès que nous sommes connectées.

 

Est-ce ce que vous êtes au fond de vous ? Une personne qui va « bien », sans doute, sans questionnement, avec une estime de soi, une confiance en soi au plus haut.

 

Prenons le temps de nous attarder sur nous. Accordons nous ce temps. Dire « stop » à tout ce qui nous entoure. Et plongeons en nous-même. Osons faire ce premier pas vers nous-même. Vers notre moi intérieur. Vers notre moi qui ne s'affiche pas. Ce pas vers qui nous sommes réellement.

Comment allez vous ?

Au premier abord cette question entendue si souvent peut paraître d'une banalité déconcertante ! « Bien » vous me répondrez ! Mais oui je vais bien ! En êtes-vous certaine ? N'avez-vous rien mis sous le tapis. Mis de côté parce que pas envie de l'aborder ou de s'y confronter. Le « bien » permet de donner l'illusion, il permet de se fondre dans la masse et de continuer sans se poser les bonnes questions. Le « bien » permet de donner l'image que l'on attend de nous. Le « bien » est l'image véhiculée par tout ce qui nous entoure, par ses réseaux sociaux si présents dans nos vies aujourd'hui. Oui tout irait « bien », tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Notre image irait rejoindre celles que nous regardons, celles que nous voyons apparaître dès que nous sommes connectées.

 

Est-ce ce que vous êtes au fond de vous ? Une personne qui va « bien », sans doute, sans questionnement, avec une estime de soi, une confiance en soi au plus haut.

 

Prenons le temps de nous attarder sur nous. Accordons nous ce temps. Dire « stop » à tout ce qui nous entoure. Et plongeons en nous-même. Osons faire ce premier pas vers nous-même. Vers notre moi intérieur. Vers notre moi qui ne s'affiche pas. Ce pas vers qui nous sommes réellement.

Prendre soin de moi

Je m'accorde ce temps pour moi. Cette pause pour me retrouver avec moi sans faux semblant, sans artifice. Et cette question du début revient « qui suis-je ? ». Je veux me la poser mais j'hésite parce que je ne sais pas ce que je vais trouver comme réponse. « Qui suis-je ? » si j'enlève le filtre des photos que je publie, « qui suis-je ? » si je ne réponds pas automatiquement « bien » à cette question que l'on me pose le matin au détour d'un café et à laquelle je ne prête plus attention mais me contente de répondre machinalement par un « bien. Je vais bien ».

 

Je veux prendre ce temps pour moi mais je ne sais pas ce que je vais trouver. Et si au final j'avais peur de moi. Écrire cette appréhension est le premier pas non vers l'inconnu mais vers qui nous sommes réellement. Et si nous nous autorisions à avoir peur, à découvrir qui se cache derrière le masque. Se découvrir pour prendre conscience de son identité, de ses capacités, retrouver une estime de soi peut-être malmenée et une nouvelle confiance en soi.

Comment je fais ?

Comment prendre ce temps pour aller à la découverte de moi, m'accorder cette parenthèse sans culpabiliser, sans regretter de n'être là que pour moi ?

 

Ce temps vous pouvez vous l'accorder, sauter le pas et offrez-vous une séance de sophrologie, cet espace qui n'appartient qu'à vous pour vous redécouvrir, vous, vos capacités peut-être oubliées qui vous donneront ce nouvel élan que vous dissimuliez derrière ce « bien » répondu machinalement. Oui je veux m'accorder cette première séance de sophrologie. Oui je veux lâcher-prise avec tous ces automatismes qui ne me représentent pas. Je veux être moi. Pleinement moi avec mes doutes, mes faiblesses et mes FORCES. Oui je peux douter mais je veux retrouver toutes ces qualités que j'ai pu oublier et en reprendre pleinement possession. Oui je veux retrouver cette confiance en moi, totalement.

 

Alors prête pour une séance de sophrologie ? Pour un tête à tête avec ce moi qui n'est pas si loin et ne demande qu'à se révéler à nouveau ? Prête pour une nouvelle connaissance de soi ?


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.